Groupes politiques

    Composition / Tribunes

    Le conseil municipal est composé de cinq groupes politiques.

    Composition

    Groupe des élus communistes et progressistes

    Présidente : Marianne MARGATÉ

    Membres : Charlotte BLANDIOT-FARIDE, Franck SUREAU, Naïma BOUADLA, Luc MARION, Audrey MERET, Jacques DURIN, Josiane MARCOUD, Jean-Pierre BONTOUX, Guy DARAGON, Dominique DUIGOU, Loris BOULOGNE, Louise DELABY, Sylvain BERNARD, Julie MOREL, Vincent BOT

    Groupes des élus socialistes et apparentés

    Présidente : Laure GREUZAT

    Membres : Gilbert TROUILLET, Jean BOUGEARD, Yannick LAGARTO, Claire KAHN, Adeline TEULALE, Mohamed KACHOUR

    Groupe des élus écologistes

    Président : Benoit PENEZ

    Membre : Farid DJABALI

    Groupe des élus UDI

    Président : Laurent PRUGNEAU

    Membres : Gérard GAUTHIER, Lyazid AMRANE, Patricia AMICO

    Groupe des élus Les Républicains et apparentés

    Président : Philippe LALOUE

    Membres : Farida BENMOUSSA, Sophie VANHOUTTE, Richard BERTHELEU

    Tribunes

    Tribunes publiées dans le numéro de juillet-août 2019 de L’évolution suite au conseil municipal du 27 mai 2019.

    Groupe des élus communistes et progressistes

    L’incendie de Notre-Dame, symbole du génie des artisans, ouvriers, ingénieurs et architectes qui l’ont bâtie, générations après générations, et parfois au prix de leur vie, a suscité une forte émotion. En ayant voté un don pour sa rénovation au conseil municipal du 27 mai, nous nous associons à l’élan populaire qui a rappelé que ce patrimoine nous appartient à tous. Et nous refusons de le laisser aux appétits des milliardaires qui veulent se l’approprier via des dons défiscalisés de centaines de millions d’euros qu’ils prétendent ne pas avoir quand il s’agit de payer les salaires, ou les impôts qui auraient pu permettre de mieux protéger ce trésor. De même, en annonçant la rénovation précipitée de Notre-Dame au mépris de l’avis des professionnels, M. Macron veut faire de Notre-Dame « son » projet. Ce n’est pas notre manière de voir à Mitry-Mory où nous menons, en lien avec les associations, un travail collectif de longue haleine pour mettre en valeur l’histoire de la ville, avec le souci du commun qui habite toujours vos représentants du groupe des élus communistes et progressistes.

    Groupe des élus socialistes et apparentés

    L’égalité entre les hommes et les femmes, les droits des femmes sont des axes importants de la politique de la majorité municipale. Ces thématiques se sont traduites de façon très concrète il y a 10 ans par l’ouverture de la maison des droits des femmes et del’égalité Dulcie September. Puis en novembre dernier, par la création de l’Observatoire des violences faites aux femmes. Grâce à ces dispositifs, à l’association locale Femmes Solidaires et les partenaires compétents, nous essayons d’aider au mieux les femmes en difficulté. En signant la charte européenne de l’égalité des hommes et des femmes dans la vie locale, nous poursuivons nos engagements : nous allons mettre en place un plan d’actions locales pour assurer cette égalité à tous les niveaux de nos politique publiques. L’égalité entre les hommes et les femmes, les droits des femmes sont des axes importants de la politique de la majorité municipale. Ces thématiques se sont traduites de façon très concrète il y a 10 ans par l’ouverture de la maison des droits des femmes et de l’égalité Dulcie September. Puis en novembre dernier, par la création de l’Observatoire des violences faites aux femmes. Grâce à ces dispositifs, à l’association locale Femmes Solidaires et les partenaires compétents, nous essayons d’aider au mieux les femmes en difficulté. En signant la charte européenne de l’égalité des hommes et des femmes dans la vie locale, nous poursuivons nos engagements : nous allons mettre en place un plan d’actions locales pour assurer cette égalité à tous les niveaux de nos politique publiques.

    Groupe des élus écologistes

    Texte non parvenu.

    Groupe des élus UDI

    Les dernières semaines nous ont montré la place prépondérante que prennent les inquiétudes environnementales liées aux dérèglements climatiques et à la pollution. Notre interco sera indissociable de ce bouleversement avec l’extension de l’Aéroport, une motion favorable ayant été votée. De plus, elle finalise un «Plan Climat» pour mieux s’y préparer… Mais la CARPF est déjà au coeur d’une controverse nationale avec le projet du «Triangle de Gonesse – Europacity» avec des opposants partisans d’une orientation économique radicalement différente au nom de la sauvegarde de l’environnement. Un des objectifs des opposants au projet est d’obtenir l’annulation de la gare de Gonesse et inévitablement l’abandon de la ligne 17 Nord. Sauf que cette même ligne 17 doit également desservir la gare du Mesnil-Amelot et devenir un outil incontournable et indispensable des transports du quotidien de notre territoire et améliorer notre mobilité… Cette contradiction montre qu’il est compliqué d’associer «protection de l’environnement» et «développement économique» donc nos emplois !!! A suivre… Bel été à tous !

    Groupe des élus Les Républicains et apparentés

    Comme à chaque fois, nous nous abstenons sur les subventions de fonctionnement aux associations. Nous le répétons, il ne faut pas yvoir une volonté de réduire leurs activités car la vie associative est l’un des ferments de la vie en collectivité. Nonobstant, il nous est demandé un accord sur la globalité des demandes (pas moins de … pour 65 associations dont le CCAS et le service d’aide à domicile). C’est cet accord global que nous rejetons car pour différentes raisons, nous nous étonnons de certains
    montants et des raisons de ceux-ci, soit trop élevés, soit pas assez, et surtout selon quels critères. Pour la même raison, nous demandons que pour certaines associations dont la subvention dépasse les 23 000 euros (CASC pour le Comité d’actions sociale sociales et culturelles du personnel communal, AIP pour l’insertion professionnelle, USJM et MMF pour le football), nous soient communiqués les conventions d’objectifs et le bilan de l’exercice précédent. Cependant, eu égard au but de ces associations qui intéresse un grand nombre de mitryennes et de mitryens, nous approuverons la signature de ces conventions.