Tribunes

    Composition des listes / Tribunes

    Le conseil municipal est composé d’élus.es issus de quatre groupes suite aux élections municipales de mars 2020.

    Composition des groupes

    Mitry-Mory en commun

    Membres : Charlotte BLANDIOT-FARIDE, Marianne MARGATÉ, Franck SUREAU, Julie MOREL, Mohamed KACHOUR, Mélanie ZEDE, Farid DJABALI, Laure GREUZAT, Abdelaziz MOUSSA, Florence AUDONNET, Josiane MARCOUD, Guy DARAGON, Luc MARION, Malik GUEYE, Smaïn TAHAR, Yannick LAGARTO, Louise DELABY, Benoît PENEZ, Christine DELSAUX, Catherine AMARI, Hélène BATHOSSI, Thierry TARQUIN, Dorothée TOPALOVIC, Sylvain BERNARD, Audrey CHARIFI ALAOUI, Zakarya ARBAOUI, Hamé SOUKOUNA

    UDI, Les Républicains et apparentés

    Membres : Patricia AMICO, Houria ATTLANE, Gérard GAUTHIER, Michael VAQUETA

    Le temps d’agir

    Membres : Laurent PRUGNEAU

    Mitry-Mory notre avenir

    Membre : William GALLE

    Tribunes

    Tribunes publiées dans le numéro de décembre 2021 de L’évolution.

    Mardi 5 octobre, le conseil municipal a voté la modification de l’article 22 de son règlement intérieur, relatif à l’expression des listes dans L’évolution. Suite aux élections de mars 2020, il avait été établi que chaque liste représentée au sein du conseil municipal disposait de 1 100 signes chacune. Suite à la scission, en mars 2021, de la liste Le temps d’agir, une nouvelle répartition de l’expression au sein de cette page de L’évolution a dû être adoptée afin de se mettre en conformité avec la nouvelle répartition du conseil. Il a été adopté la répartition suivante : 350 signes pour les groupes composés d’un conseiller municipal (Mitry-Mory notre avenir et Le temps d’agir), 750 signes pour ceux rassemblant de 2 à 4 conseillers.ères (UDI, LR et apparentés) et 1 100 signes pour 5 conseillers.ères et plus (Mitry-Mory en commun). 

    Mitry-Mory en commun

    L’accès à un logement décent est un droit majeur. À ce jour, la région Île-de-France compte 730 000 demandes de logements et 1,2 million de mal-logés. Ces chiffres reflètent un désengagement financier de l’État et de la Région sur la politique du logement qui s’inscrit dans une volonté de la droite de casse du logement social au profit des promoteurs privés.

    Des investissements indispensables et nécessaires compensés par les communes.

    Face à la crise sanitaire, climatique et sociale, les collectivités doivent répondre à des besoins toujours plus nombreux avec un budget toujours plus restreint du fait des décisions gouvernementales.

    En 2020, le coût de la crise sur les collectivités locales a été évalué à 5,1 milliards d’euros quand les compensations de l’État se sont élevées à 440 millions. Compensations qui peinent à être distribuées.

    Se pose, une fois de plus, la question des moyens attribués par les pouvoirs publics aux collectivités pour répondre aux besoins des habitants.es et plus largement aux grands enjeux de notre civilisation.

    Par Franck Sureau pour Mitry-Mory En Commun

    UDI, Les Républicains et apparentés

    L’opposition municipale a été mise devant le fait accompli par un arrêté municipal, hautement original car fantaisiste, concernant le gel du prix du gaz et de l’électricité sur le territoire de la commune. Nous aurions souhaité, que cet arrêté fasse l’objet d’un mémoire, puis d’une mise en débat, pour finir par un vote ou chacun aurait pu défendre sa position devant les caméras et la réalité d’un procès-verbal. Nous assistons, probablement pour une très longue période à la réalité des prix de l’énergie, qui ne se résoudra que par une accélération de la transition énergétique et donc à un moindre usage de ces énergies toujours plus coûteuses…
    Nous vous souhaitons d’excellentes fêtes de fin d’année !

    P. AMICO, H. ATTLANE, G. GAUTHIER, M. VAQUETA

    Le Temps d’agir

    Par Laurent Prugneau
    Mitryen un jour, Mitryen toujours

    En cette fin d’année 2021, l’ensemble des fidèles de la liste « Le Temps D’Agir ! » et moi-même vous souhaitons de très bonnes fêtes de fin d’année auprès de celles et ceux que vous aimez.

    L’année écoulée a été éprouvante pour tous dans bien des domaines. Toutefois, nous vous avons démontré que n…

    Le texte ne respectant pas le nombre de caractères autorisés, il a été coupé à 350 signes.

    Mitry-Mory notre avenir

    Aucune compétence de la municipalité pour appliquer le décret démagogique pris sur le gel des tarifs du gaz et de l’électricité ! Favoriser les économies d’énergie, engager les bailleurs sociaux à isoler leurs logements, créer et entretenir des voies cyclables sécurisées : des actes forts d’économie attendus des Mitryens ! Bonne fin d’année !