Groupes politiques

    Composition / Tribunes

    Le conseil municipal est composé de cinq groupes politiques.

    Composition

    Groupe des élus communistes et progressistes

    Présidente : Marianne MARGATÉ

    Membres : Charlotte BLANDIOT-FARIDE, Franck SUREAU, Naïma BOUADLA, Luc MARION, Audrey MERET, Jacques DURIN, Josiane MARCOUD, Jean-Pierre BONTOUX, Guy DARAGON, Dominique DUIGOU, Loris BOULOGNE, Louise DELABY, Sylvain BERNARD, Julie MOREL, Vincent BOT

    Groupes des élus socialistes et apparentés

    Présidente : Laure GREUZAT

    Membres : Gilbert TROUILLET, Jean BOUGEARD, Yannick LAGARTO, Claire KAHN, Adeline TEULALE, Mohamed KACHOUR

    Groupe des élus écologistes

    Président : Benoit PENEZ

    Membre : Farid DJABALI

    Groupe des élus UDI

    Président : Laurent PRUGNEAU

    Membres : Gérard GAUTHIER, Lyazid AMRANE, Patricia AMICO

    Groupe des élus Les Républicains et apparentés

    Président : Philippe LALOUE

    Membres : Farida BENMOUSSA, Sophie VANHOUTTE, Richard BERTHELEU

    Tribunes

    Tribunes publiées dans le numéro de novembre 2018 de L’évolution suite au conseil municipal du 25 septembre 2018.

    Groupe des élus communistes et progressistes

    Le 25 septembre, le Conseil municipal a voté l’augmentation du ticket sport à 20 €, déductibles des licences sportives des Mitryen-ne-s de 0 à 21 ans. Cette nouvelle preuve de notre soutien à la
    pratique sportive s’inscrit dans l’actualité, alors que le budget du ministère baisse à nouveau de 6%, après les 7% de 2017. Le Comité national olympique et les fédérations sportives ont dénoncé cette hypocrisie du Président, qui prétend s’afficher en premier supporter des Bleus, dans une pétition qui compte 250.000 signatures. C’est aussi l’attitude de l’opposition municipale qui se prend en photo dans les tribunes locales tout en refusant de voter les subventions aux clubs Mitryens. Derrière l’affichage, le projet est donc bien d’abandonner les bénévoles à leur sort. C’est pourtant grâce à eux, qui donnent de leur temps sans compter, le soir et le week-end, que le sport vit. Les élus communistes et progressistes les en remercient, et continueront de s’engager en leur faveur, comme en témoignent les 156.000 € consacrés aux associations sportives en 2017 malgré le refus de l’opposition UDI/LR.

    Groupe des élus socialistes et apparentés

    Les jeunes Mitryens – de moins de 6 ans à 21 ans – peuvent bénéficier d’un ticket sport de 20 euros. Ce ticket a été mis en place en 2001, mais le prix des licences sportives évoluant, l’augmentation de 4,50 euros conforte l’engagement de notre ville à développer l’accès au sport pour tous. De plus, au sein de l’École Municipale d‘Initiation Sportive les enfants de 5 à 11 ans peuvent s’initier à différentes activités sportives, ils sont ainsi plus à même de choisir celle qui leur convient. Les vertus du sport en termes de santé et de socialisation sont évidentes, tout ce qui peut favoriser sa pratique doit être mis en place. Cela ne serait cependant pas possible sans la présence des bénévoles. Ils jouent un rôle primordial au sein des associations, nous devons le souligner et leur rendre hommage. Par ailleurs comment ne pas déplorer la suppression des emplois aidés qui permettaient aux associations de recruter avec une aide de l’État : ces emplois étaient importants pour les associations, des demandeurs d’emploi se réinséraient ! L’argent public était-il gaspillé sous cette forme ?

    Groupe des élus écologistes

    Le PLU conditionne le territoire communal pour son cadre de vie et son aménagement de l’espace. Le document proposé reflète la qualité de la concertation et constitue un projet répondant au dessein d’un territoire équilibré et durable. On peut souligner que la surface ouverte à l’expansion urbaine demeure mesurée avec des ajustements cohérents. Nous approuvons le point en faveur de la transition énergétique et la construction d’équipements permettant la récupération d’énergie est encouragée. La sauvegarde du patrimoine bâti n’est pas oubliée grâce à l’inscription de bâtiments témoignant du passé rural. Sans remettre en cause l’économie générale du projet, nous prenons acte de la non-prise en compte de nos recommandations lors de la consultation. Ainsi, nous regrettons que le classement des terres situées au nord du Bourg soient reclassées en zone A (Agricole) en lieu et place d’une zone N (Naturelle). Pour nous, il apparaît que ce classement, même s’il semble restrictif à certains égards, ne suffira pas à acter notre demande de classement en EBC (Espace Boisé Classé), des bosquets situés entre une zone urbanisée au sud et la zone aéroportuaire. Notre demande de classement en Nf, avait pour mérite de répondre à la mise en place de trames « vertes-bleues » en matière de biodiversité, mais aussi comme une zone tampon permettant d’éviter les ruissellements et inondations en cas d’épisodes pluvieux importants.

    Groupe des élus UDI

    Nous nous sommes engagés à la transparence totale : Au dernier CM, le PLU a été voté ainsi que la création d’une mosquée de 600 places près d’Intermarché…et nous nous sommes abstenus ! La municipalité nous a proposé une solution conditionnée par la réussite de procédures administratives aléatoires et à l’issue incertaine. Bref, un parcours du combattant à 3 à 5 ans (au mieux) alors qu’il y a urgence…et rien sur les autres communautés religieuses. Pourquoi ne pas les avoir inclus au débat ? Ne dis-ton pas « gouverner, c’est prévoir ». Nous avons défendu l’idée d’un Centre Multi-Cultuel et Culturel afin de développer sur notre ville, au-delà du «vivre ensemble», le « FAIRE ENSEMBLE ». Enfin, la municipalité a validé (PLU) un terrain anticipant la « loi Santé» pour un futur hôpital de proximité intercommunal… Pourquoi n’a-t-elle pas intégré la Mosquée ? Il faut tout remettre à plat ! A 18 mois des Municipales, il est bon de rappeler que « Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ».

    Groupe des élus Les Républicains et apparentés

    Tout d’abord nous souhaitons la bienvenue aux deux nouveaux élus de notre groupe : Sophie VANHOUTTE et RICHARD BERTHELEU. A l’ordre du jour de ce conseil municipal du 25 septembre, entre autres points moins consensuels, nous avons voté l’augmentation de la valeur du ticket sport. Bien entendu, ce point n’a pas fait débat sur le fond et la proposition a été approuvée à l’unanimité. Néanmoins, un détail de calendrier nous choque ! En effet, les tickets sport distribués lors du forum des associations du 8 septembre reprenaient déjà le nouveau montant ! Même si la majorité municipale ne doutait pas une seconde de l’approbation de cette mesure, cela dénote à tout le moins d’un manque d’organisation de la part de notre exécutif local qui aurait pu présenter la mesure au vote du conseil municipal du mois de juin. Si on pousse même un peu plus loin, il s’agit d’un manque de considération pour les instances délibérantes et cela démontre le manque de visibilité sur l’utilisation du budget dont l’opposition « LR et apparentés » fait régulièrement état au cours des différents conseils municipaux.

    <<<<<<< HEAD ======= >>>>>>> ac48d1a3a9cd5120d1a534eca0020e7c3ced17fe