Tribunes

    Composition des listes / Tribunes

    Le conseil municipal est composé d’élu.e.s issus des trois listes qui se sont présentées à l’occasion des élections municipales de mars 2020.

    Composition des listes

    Liste Mitry-Mory en commun

    Membres : Charlotte BLANDIOT-FARIDE, Marianne MARGATÉ, Franck SUREAU, Julie MOREL, Mohamed KACHOUR, Mélanie ZEDE, Farid DJABALI, Laure GREUZAT, Abdelaziz MOUSSA, Florence AUDONNET, Josiane MARCOUD, Guy DARAGON, Luc MARION, Malik GUEYE, Smaïn TAHAR, Yannick LAGARTO, Louise DELABY, Benoît PENEZ, Christine DELSAUX, Catherine AMARI, Hélène BATHOSSI, Thierry TARQUIN, Dorothée TOPALOVIC, Sylvain BERNARD, Audrey CHARIFI ALAOUI, Zakaria ARBAOUI, Hamé SOUKOUNA

    Liste Le temps d’agir

    Membres : Gérard GAUTHIER, Patricia RUBIO, Houria ATTLANE, Laurent PRUGNEAU, Michaël VAQUETA

    Liste Mitry-Mory notre avenir

    Membre : William GALLE

    Tribunes

    Tribunes publiées dans le numéro de décembre 2020 de L’évolution.

    Mitry-Mory en commun

    Le droit au logement – Droit constitutionnel et fondamental par Julie Morel.
    Malgré cette reconnaissance et ces mots forts, chaque jour, nous sommes confrontés à l’attente et parfois à la détresse des familles venant chercher une aide pour accéder à un logement. L’accès à un logement au loyer abordable est une question essentielle pour les familles aux revenus modestes, à Mitry-Mory comme ailleurs. Avec la crise sanitaire, le phénomène s’est accentué : ce sont ceux qui souffrent du mal logement qui ont vu leurs revenus le plus baisser car le plus en situation d’emplois précaires, de temps partiels, d’intérimaires. Depuis plusieurs décennies aucune politique nationale n’a réellement répondu aux besoins de la population, renvoyant aux élus.es locaux et agents territoriaux l’indignation, la résignation voire la colère des administrés.es. Malgré tous ces obstacles, nous ne renoncerons jamais, nous continuerons d’écouter attentivement, de traiter chaque dossier. La solidarité reste et restera notre priorité, pour que chacun puisse avoir un toit.

    Le temps d’agir

    Après le couvre-feu est revenu le confinement. Quel confinement à Mitry-Mory ? Attroupements à Cusino, aux Acacias ou à la place Salvatore Allende… Mais où est notre Police Municipale tant vantée durant les Municipales ? Absente car inexistante !!! Nouveau mensonge… mais rassurez-vous, ça ne sera pas le dernier ! Cette crise sanitaire est dramatique par le nombre de décès et de malades constatés. Dramatique par la situation sociale et économique qu’elle génère et qu’elle va engendrer dans les mois à venir. Dramatique pour nos commerçants et pour toutes les professions interdites d’exercer qui sont ou seront proche d’un dépôt de bilan. Enfin, dramatique pour notre ville car notre situation budgétaire sera gravement impactée : la faute à une activité atone de la plateforme aéroportuaire et à la désertion des touristes ce qui exaltent nos élus puisqu’ils sont en lutte contre l’aéroport ! Mais démago et populo, ils n’oublient pas de se servir grassement de la soupe de notre interco en siégeant comme vice-présidente ! Prenez soin de vous en vous souhaitant de bonnes fêtes de fin d’année.

    Mitry-Mory notre avenir

    Comment écrire cette tribune de décembre sans évoquer la menace terroriste et le plan d’urgence sanitaire qui pèsent sur notre «vivre ensemble» et nos libertés? Nous dénonçons la barbarie : l’Islam ne prône pas le droit de tuer ! Que ce soit la décapitation de Samuel Paty ou l’attaque de la cathédrale de Nice, nous refusons la terreur qui s’attaque à nos valeurs ! A l’hommage municipal pour ce professeur, mort, j’ai défendu la liberté d’expression et les valeurs de la République, en prenant l’initiative de chanter La Marseillaise. A la messe de la Toussaint, à l’instar des communautés musulmanes de Drancy et de Tremblay-en-France, j’ai apporté mon soutien aux catholiques. Restons solidaires et fermes : préservons notre «bien vivre ensemble» et nos libertés !Dans le contexte sanitaire actuel, l’ouverture de la patinoire est-elle vraiment opportune ? En effet, sacrifier nos habitudes pour sauver nos vies nous impose peut-être de préparer nos fêtes de fin d’année, autrement et solidairement ? Prenez soin de vous ! William Gallé, Conseiller municipal d’opposition