Week-end inconscient !

    Week-end inconscient !

    L’endoctrinement relève de la manipulation mentale, du conditionnement psychologique, du lavage de cerveau. La malléabilité du cerveau vis-à-vis des manipulations mentales a été utilisée de tout temps. Deux soirées, deux spectacles sur le thème de la manipulation.

    Un démocrate

    Le Démocrate c’est Edward Bernays (1889-1995) alias Eddie. Eddie vend du savon. Eddie vend du bacon ou plutôt il ne vend pas, il fait en sorte que les gens achètent.

    Il sait où appuyer, quels leviers actionner, quelles cloches faire sonner et le citoyen devient un consommateur docile qui achète, vote, part à la guerre.

    Edward Bernays devient un maître manipulateur qui assure tous les services après-vente. À tel point que ce démocrate inspira Goebbels dans l’élaboration de la propagande nazi.

    Un démocrate c’est du théâtre joué par quatre comédiens au jeu vif, allègre, inventif, quelques fois épique avec ce qu’il faut d’ironie.

    On rit terriblement de ce qui pourrait être considéré comme une farce si nous n’en étions pas les dindons…

    Cerebro

    « Si vous ne donnez pas quelques directives à votre cerveau, soit il fonctionnera au hasard, soit d’autres personnes trouveront les façons de le faire fonctionner pour vous. »

    Matthieu Villatelle est comédien et magicien. C’est un mentaliste qui interroge sans cesse, les capacités du cerveau et du corps. Il met la croyance au cœur de son travail. Il plonge le spectateur dans une réflexion déroutante sur les rapports de confiance, de persuasion et de manipulation.

    Cerebro est un spectacle-conférence où la magie n’est plus l’oeuvre du magicien. Ce sont les spectateurs eux-mêmes qui l’expérimente d’une manière directe.

    Et si on vous révélait ce qui, d’habitude, vous est caché ?

    Infos pratiques

    • Un démocrate : vendredi 24 avril, à 20h30
    • Cerebro : samedi 25 avril, à 19h
    • Tarifs : 15 € (plein tarif) / 10 € (tarif réduit / 10 € (- de 21 ans) / 5 € (moins de 12 ans)

    Localisation

    L’Atalante (1 rue Jean Vigo)