Les Justes guerres : 30 ans d’amour

    Les Justes guerres : 30 ans d’amour

    Formée à la sculpture aux Beaux-Arts de Paris, Louise Giamari (1958) est l’auteure inspirée des Contre-feux, de La nef des fous, des Chants de la nuit et des Dévorants.

    Il s’agit d’un ensemble de sculptures où se décline un thème unique : celui d’une humanité redoutable revenue d’outre-tombe pour nous interroger.

    Les corps semblent déjà momifiés, ils sont comme ensablés par les terres qui les auraient longtemps recouverts.

    Les membres, sauf les mains, toujours longues et fleuries, ont l’air déjà rongés par la lente corruption.

    Ces êtres là, l’artiste les disperse parmi les oublieux et, témoins du pire, ils parcourent désormais les champs de notre mémoire, exigeant des larmes et des réponses.

    Infos pratiques

    • Du samedi 26 janvier au vendredi 22 février
    • Vernissage le samedi 26 janvier, à 11h30, avec la complicité de Sylvie Testamarck, plasticienne et conférencière
    • Entrée libre

    Localisation

    L’Atelier – Espace arts plastiques (20 rue Biesta)