Il y aura la jeunesse d’aimer

    Il y aura la jeunesse d’aimer

    « Il est assez de deux amants pour changer la vie et ses normes » disait Louis Aragon. Ces deux amants forment un couple majeur de la littérature, Elsa Triolet et Louis Aragon. Deux acteurs, Ariane Ascaride et Didier Bezace, prêtent leur voix pour faire entendre cette vie à deux.

    Un couple de créateurs : Aragon le fou d’Elsa, Elsa son égérie passionnée. Sa muse, bien sûr, mais bien plus que cela : une écrivaine première femme prix Goncourt, une combattante courageuse décorée de la médaille de la résistance. L’un et l’autre unis par l’écriture dans la réciprocité, le partage et le respect et jamais l’autre sans l’un dans les combats, les déchirements, les espoirs des femmes et des hommes du 20è siècle. Dans la prose incandescente d’Aragon, on perçoit pour de bon, la voix forte et douce d’Elsa.

    « (…) Le fil de l’amour, les contradictions du couple, la peur de se perdre, l’irrémédiable chagrin d’une mortelle séparation tissent les paroles de leur chant universel. Nous y puisons toute la force de vivre, plus grande que l’inquiétude d’un sombre avenir, nous rions avec eux d’un humour inattendu… Aragon, Elsa, leur passion s’habille de mots lumières ; ils nous éclairent. » Didier Bezace

    La presse en parle…

    « Un amour qui nous fait du bien. » Ouest France

    Infos pratiques

    • Samedi 8 février, à 20h30
    • Tarifs : 15 € (plein tarif) / 10 € (tarif réduit / 10 € (- de 21 ans) / 5 € (moins de 12 ans)

    Localisation

    L’Atalante (1 rue Jean Vigo)