Grand Corps Malade

    Grand Corps Malade

    Grand Corps Malade a un plan B.

    Peut-être parce qu’un slameur sachant slamer doit savoir slamer et chanter.

    Dans Plan B justement, son dernier album, si le slam est toujours là, le chant s’installe discrètement et ne l’empêche pas de parler.

    Parler encore. Raconter des histoires d’aujourd’hui, des souvenirs, des amitiés avec cette grammaire sonore et solaire, articulée de colère.

    Parler debout car Grand Corps Malade est debout avec la force de sa conviction, bien au-delà de cette énergie qui se lit douloureusement dans les mouvements de son corps.

    Ce grand corps debout est vent debout.

    Poète des villes, slameur des chants, jongleur de mots d’amour.

    Poète de fond qui n’en finit pas de rimer, vaillamment dressé sur scène, survivant funambule, il parle, il chante du soleil dans la voix.

    Des hymnes au vivre ensemble et des odes à l’amour.

    « Mélodies harmonieuses, émouvantes, festives et aux textes frappants, joyeux et intelligents. Grand Corps Malade semble signer son meilleur album. » Mediamag

    Infos pratiques

    Localisation

    L’Atalante (1 rue Jean Vigo à Mitry-le-Neuf)