Al Kamandjâti et Amzik

    Al Kamandjâti et Amzik

    Alors que s’installe doucement l’hiver, c’est une soirée chaleureuse que vous concocte L’Atalante et ses compagnons. Un voyage musical qui se promène en Palestine avec les nouveaux talents d’Al Kamandjâti Quartet et se poursuit avec Amzik dans les montagnes et les plaines littorales de Kabylie.

    Entre les deux concerts, vous pourrez éveiller vos papilles avec une assiette gourmande, à réserver avec vos places.

    Al Kamandjâti, nouveaux talents de Palestine

    Les jeunes musiciens d’Al Kamandjâti sont déjà des instrumentistes chevronnés. Pour eux, se produire sur scène est sans doute le meilleur moyen de raconter l’histoire de son peuple, tel qu’il est avec son engagement, ses rêves et ses espoirs.

    Les percussions de Yanal Staiti, l’oud de Loaï Balani, le qanon de Ayham Ayesh et la voix de Henneh Alalijhasaa nous invitent à un voyage en Méditerranée, au Liban, en Turquie mais aussi et surtout sur leur terre : la Palestine.

    Amzik

    À l’origine, il y a deux frères jumeaux, Nonor et Karim Belkadi, deux musiciens virtuoses et complémentaires, habités très jeunes par la musique de leur Kabylie
    natale.

    Rejoints par le musicologue Khirreddine Kaiti, ils créent Amzik en 2015.

    Pour ce cabaret oriental, ils nous entraînent dans cette musique qui les a tous bercés.

    Dès lors, même quand leurs chants pleurent les amis perdus ou les amours mortes, ils nous transportent dans l’intimité et la liesse des fêtes berbères.

    La presse en parle…

    « Un blues émouvant aux arrangements modernes qui donnent envie de les connaître davantage. » Télérama

    Infos pratiques

    • Samedi 16 novembre, à 19h
    • Tarifs : 15 € (plein tarif) / 10 € (tarif réduit / 10 € (- de 21 ans) / 5 € (moins de 12 ans)

    Localisation

    L’Atalante (1 rue Jean Vigo)