Retour sur les bancs de l’école

    Retour sur les bancs de l’école

    Toutes les bonnes choses ont une fin et c’est déjà le cas pour les vacances scolaires. Qu’importe, une nouvelle année riche d’enseignement, de partage, de découvertes et de bons moments avec les copains.ines attend les 2 538 élèves de maternelle et d’élémentaire qui rejoindront les bancs des 14 écoles de la commune dès jeudi 2 septembre.

    Trois ouvertures de classe

    Une fois n’est pas coutume, la Ville n’aura à déplorer aucune fermeture de classe à la rentrée. Ce sont même trois ouvertures qui ont été annoncées à la maternelle Anne-Claude Godeau ainsi qu’aux élémentaires Henri Barbusse et Vincent Van Gogh.

    Ces décisions de l’Inspection d’Académie vont dans le bon sens puisqu’elles permettent de maintenir des effectifs par classe tout à fait corrects et ainsi de garantir de bonnes conditions d’apprentissage pour les élèves comme pour les enseignants.es.

    Un.e Atsem par classe

    Comme la Ville s’y était engagée, les recrutements se sont poursuivis afin que chaque classe de maternelle dispose d’un agent territorial spécialisé des écoles maternelles (Atsem).

    Mitry-Mory compte 38 classes de petites, moyennes et grandes sections et ce sont donc autant de professionnels.les qui accompagneront les enseignants.es au quotidien.

    D’une aide précieuse, ils assistent l’instituteur.trice dans la préparation et l’animation des activités pédagogiques, accompagnent les enfants dans l’acquisition de l’autonomie, ont un rôle primordial dans la surveillance de leur sécurité et de leur hygiène et contribuent à l’entretien des locaux et matériels utilisés par les enfants.

    L’été propice aux travaux

    Si les écoles ne résonnent plus des rires des enfants durant l’été, ce n’est que pour mieux faire entendre le bruit des marteaux, perceuses et autres rouleaux de peinture qui prennent le relai.

    En effet, cette période est toujours un moment propice aux petits et grands travaux d’entretien et de réparation qui peuvent ainsi se faire sans perturber le bon déroulement de l’enseignement.

    Vérifications de sécurité, peintures, travaux d’électricité, de plomberie, entretien des sols et des plafonds, réparation des huisseries et de nombreuses autres interventions étaient au programme des services de la Ville, en charge de l’entretien du patrimoine scolaire.

    La crise sanitaire n’étant jamais loin, elle a eu un impact sur la conduction de certains travaux qui n’ont pu être réalisés en raison d’une pénurie de matériaux.

    Tenir compte du protocole sanitaire

    Comme l’an dernier, la rentrée se fera sous le signe des contraintes liées au Covid-19.

    Aussi la mise en place d’un protocole sanitaire évolutif en fonction du niveau de circulation du virus reste de rigueur.

    Durant l’été, les services municipaux ont donc été à pied d’œuvre pour organiser sa mise en application en termes d’entretien, de mise à disposition de personnels et d’optimisation des espaces.

    La Ville a particulièrement travaillé sur le temps de la restauration scolaire afin de ne plus avoir à recourir aux formules pique-nique qui avaient été mises en place l’an dernier tout en continuant à répondre au protocole sanitaire.

    La sécurité aux abords des écoles

    L’entrée et la sortie des classes sont toujours des moments particulièrement sensibles aux abords des établissements scolaires.Elles génèrent en peu de temps beaucoup de trafics routier et piéton qui peuvent être sources d’accidents.

    Aussi, la vigilance est de mise et, pour contribuer à modérer la circulation et à faciliter la traversée des enfants, la Ville a déployé des agents de surveillance des points écoles (ASPE) aux abords de tous les établissements scolaires.

    En plus de sécuriser, 4 fois par jour, l’entrée et la sortie des classes, d’inciter chacun.e à respecter les règles de bonne conduite et de civisme qui permettent à chacun.e de circuler sereinement, ils sont aussi des agents de proximité que chaque usager. ère peut solliciter.

    Plan numérique

    Afin de permettre aux enseignants.es de diversifier les formes d’apprentissage, de familiariser les élèves à des outils ancrés dans notre quotidien et de personnaliser l’enseignement en fonction des besoins de chacun.e, la Ville a entamé le déploiement de classes numériques.

    Ce plan prévoit, sur deux ans, d’équiper toutes les classes élémentaires de matériel interactif qui comprend un vidéo projecteur fixe, un tableau blanc un ordinateur portable et la fourniture, par école, d’un jeu de tablettes pour 4 classes, comme le préconise le socle numérique défi nit par l’Éducation nationale.

    Un dossier de demande de subvention a été déposé auprès des services de l’État dans le cadre du plan de relance. Le montant total de la dépense est chiffré à 600 000 € et la subvention attendue s’élève à 176 000 € . Le dossier a été accepté mais est malheureusement toujours en cours d’instruction.

    Aussi, les aménagements prévus cet été dans les écoles Henri Barbusse, Irène et Frédéric Joliot Curie et Vincent Van Gogh ont dû être reportés dans l’attente de la réponse de l’État.

    Et toujours…

    Afin que le coût des prestations périscolaires ne soit pas un frein à l’épanouissement des enfants, la Ville continue de proposer des tarifs adaptés aux ressources de chaque foyer, calculés en fonction du quotient familial.

    Pour rappel, dans le même esprit, le tarif de la cantine a été plafonné à 2 € maximum par repas offrant ainsi à tous la possibilité de bénéficier de ce service.

    Si vous ne l’avez pas encore fait, vous avez jusqu’au 17 septembre pour faire établir votre quotient familial.

    Vous pouvez effectuer vos démarches par mail à quotient.inscription@mitry-mory.net ou sur rendez-vous auprès du service enseignement (81 rue Paul Vaillant-Couturier) et de la Mairie annexe (1 avenue Franklin Roosevelt).

    Un justificatif de domicile de moins de 3 mois ainsi que votre attestation de quotient familial (Caf) ou votre avis d’imposition si vous ne percevez pas de prestations familiales vous seront demandés.

    Belle rentrée à tous.tes !

    En chiffres

    904 Le nombre d’élèves de maternelle

    1 634 Le nombre d’élèves d’élémentaire

    3 Le nombre d’ouverture de classes

    38 Le nombre de classes maternelles qui bénéficieront d’un.e Atsem