La Poste doit assurer sa mission de service public !

    La Poste doit assurer sa mission de service public !

    Communiqué de madame le maire

    Chère Mitryenne, Cher Mitryen,

    Vous avez été nombreux à constater, suite à une modification des horaires d’ouverture du bureau de La Poste de la place de la République au Bourg, que celui-ci ferme ses portes chaque après-midi de la semaine.

    Cette division par deux des horaires d’ouverture est inacceptable. Elle trahit la garantie qui avait été donnée par les responsables de La Poste, que j’avais reçus fin 2018, de l’absence de modification du service de ce bureau pour les années à venir.

    C’est pourquoi j’ai sollicité la participation des responsables de La Poste à une rencontre avec les Mitryen-ne-s, afin que ceux-ci puissent faire connaître leur attachement à ce service qu’ils utilisent régulièrement et à toute heure de la journée.

    Ceux-ci ayant finalement argué, après plusieurs semaines de silence, de leur interdiction de participer à une réunion publique au cours de la période de campagne électorale qui venait de s’ouvrir, j’ai sollicité la suspension de ces modifications d’horaires jusqu’à la tenue d’une réunion publique passée la campagne électorale.

    Ces demandes, pourtant légitimes, ont donc été ignorées. Il s’agit d’une méthode inacceptable, visant à imposer un état de fait aux Mitryen-ne-s qui avaient clairement exposé, dans une pétition signée par près de 500 d’entre eux, leur besoin de disposer de ce service postal.

    Nous avions pu alors obtenir le maintien de La Poste au Bourg, indispensable aux habitant-e-s, et notamment à celles et ceux qui ne maîtrisent pas les outils informatiques.

    Malgré sa privatisation, dont les dégâts annoncés peuvent aujourd’hui être observés, La Poste continue d’exercer les missions de service public que lui a confié l’État. Elle doit les assurer.

    Je demande donc à ce que les horaires d’ouverture du bureau de La Poste de la place de la République soient rétablis, jusqu’à ce qu’une réunion publique ait pu être organisée en présence des responsables de La Poste afin qu’un échange ait lieu sur cette question, et invite les Mitryen-ne-s à faire connaître leur désaccord.

    Charlotte Blandiot-Faride, maire de Mitry-Mory