Journée de la paix : communiqué de madame le maire

    Journée de la paix : communiqué de madame le maire

    Chaque année à travers le monde, nous célébrons la Journée internationale de la paix, en ce jour du 21 septembre. L’Assemblée générale des Nations Unies a consacré, depuis 1981, cette Journée au renforcement des idéaux de paix, tant au sein des nations et des peuples qu’entre ceux-ci.

    Alors qu’en cette année 2018, nous commémorerons le centenaire de la fin de la Première guerre mondiale, et le 73e anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale, nous ne pouvons que constater avec tristesse que de trop nombreux conflits armés, guerres et massacres déchirent encore notre humanité.

    Dans un contexte international marqué par la recrudescence des conflits meurtriers et foyers de tension extraordinairement dangereux, plus que jamais il nous faut appeler à une diplomatie au service de la paix, de la solution pacifique des conflits.

    Combien d’hommes, de femmes et d’enfants en Palestine, au Kurdistan, en Birmanie, en Éthiopie, au Yémen, en Somalie et dans bien d’autres contrées encore, devront payer le prix du sang et des larmes, pour que cessent les déclarations guerrières irresponsables de dirigeants parmi les plus puissants de notre planète.

    Nous le savons la guerre est toujours un échec ! Elle n’est jamais la solution ! D’autres choix doivent être fait.

    Avec seulement 5 % des dépenses militaires mondiales engagées sur 10 ans nous pourrions, selon le programme des Nations Unies pour le développement, résoudre les principaux problèmes de l’Humanité. La paix est un choix politique.

    C’est par la réalisation d’objectifs de développement durable qui répondent aux grandes questions qui touchent notre humanité, tels que la pauvreté, la faim, la santé, l’éducation, les changements climatiques, l’égalité des femmes et des hommes, l’eau, l’assainissement, l’énergie, l’environnement et la justice sociale, que nous pourrions poser les bases d’un monde de liberté, de justice et de paix.

    Le thème de la Journée internationale de la paix cette année est le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme qui garantit dans son article 3 que « tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne ». Peut-on encore y croire ?

    Oui, résolument ! Et c’est un devoir pour tout humaniste, à condition de se battre pour cette idée merveilleuse qu’est la paix pour tous. C’est pourquoi nous devons appeler, au-delà de nos différences, à la volonté commune de vivre en Paix, dans un monde de Solidarité, de Justice et de Fraternité.

    Charlotte Blandiot-Faride
    Maire de Mitry-Mory