Grippe aviaire : niveau de risque élevé

    Grippe aviaire : niveau de risque élevé

    Suite à la découverte de deux cas d’influenza aviaire, dans des animaleries en France, le risque a été porté au niveau « élevé » par le ministère de l’Agriculture sur l’ensemble du territoire national.

    Cette décision implique la mise en œuvre de mesures de biosécurité pour les détenteurs de volailles (poules, coqs, pigeons, etc.) qu’ils soient professionnels ou particuliers.

    Tout détenteur de poulaillers ou pigeonniers doit :

    • Confiner ses volailles ou mettre en place des filets de protection sur sa basse-cour afin d’éviter tout contact avec des oiseaux sauvages ou des volailles provenant d’élevages professionnels ;
    • Surveiller quotidiennement ses animaux ;
    • Protéger le stock d’aliments des oiseaux sauvages, ainsi que l’accès à l’approvisionnement en aliments et en eau des volailles ;

    Sont également interdits :

    • Les transports et lâchers de gibiers à plume
    • Les rassemblements d’oiseaux (concours, expositions)
    • Les compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l’arrivée d’un département concerné par le risque

    L’ensemble des mesures à respecter est détaillé dans le document téléchargeable en cliquant ici.

    Toute mortalité ou comportement anormal d’oiseaux est à signaler à son vétérinaire ou à la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations) au 01 64 41 37 00 ou par courriel à l’adresse suivante : ddpp@seine-et-marne.gouv.fr

    Rappel

    Depuis 2006, dans  le cadre des mesures de prévention, de surveillance et de lutte contre les maladies, les détenteurs d’animaux de basse-cour (poules, canards, oies, pigeons, dindes, pintades, cailles, faisans, perdrix, oiseaux d’ornement) doivent se faire recenser auprès de la mairie :

    • soit en retournant au service environnement sous format papier le formulaire ci-après dument complété, daté  et signé :

    Téléchargez le formulaire cerfa 15472 de déclaration de détention d’oiseaux en cliquant ici.