Fibre optique : on fait le point

    Fibre optique : on fait le point

    Jeudi 13 octobre 2016, à la demande de la municipalité, une réunion d’information était organisée salle Jacques Prévert pour évoquer le déploiement de la fibre optique à Mitry-Mory en présence de SFR, en charge de l’opération et seul pilote sur ce projet d’envergure.

    Les Mitryens sont venus en nombre pour obtenir les réponses à leurs nombreuses question directement auprès de l’opérateur.

    Infrastructure

    A travers sa présentation SFR a confirmé que la ville de Mitry-Mory serait déployée avec la technologie FFTH « Fiber to the Home », ce qui signifie « Fibre optique jusqu’au domicile » et qu’il s’agit d’un déploiement réseau multi opérateurs. C’est à dire qu’une fois le réseau déployé, tout opérateur qui le souhaitera pourra l’utiliser contre redevance permettant ainsi aux usagers d’avoir le choix de l’opérateur auprès duquel il souhaitera prendre son abonnement (à condition que celui-ci se soit « branché » sur le réseau).

    SFR a précisé que pour le territoire mitryen, 60% du réseau est en aérien et 40% en sous terrain.

    A ce jour, 21 armoires de rues ont été posées.

    Elles sont les points de mutualisation qui permettront par la suite de relier les abonnés au réseau.

    SFR a précisé dans le cadre des réponses aux questions du public que le réseau déployé était dimensionné pour absorber une croissance de la population de 30%.

    Des logements bientôt éligibles

    SFR a annoncé que 800 logements, reliés à 4 de ces armoires, seront éligibles à partir du 20 décembre 2016.

    Il est important de noter qu’au moins deux fournisseurs d’accès à internet seront sur le marché dans le cadre de ce déploiement dès la date de commercialisation à savoir SFR et Orange. Pour les autres opérateurs plusieurs mois peuvent être nécessaires.

    Les logements concernés sont situés aux alentours des deux gares, du côté de la résidence Cusino et à la Reneuse. Ces zones bientôt raccordées sont celles où le déploiement a pu se faire sans difficulté.

    4 poches sont actuellement finalisées :

    • Gare de Villeparisis – Mitry le Neuf / Cusino
    • La Réneuse
    • La Villette aux Aulnes
    • Acacias – Cheminots.

    La cartographie de ces poches n’était pas détaillée par rues au moment de la présentation. La Ville tente actuellement d’obtenir un plan auprès de SFR.

    Au 1er semestre 2017, environ 5 000 logements raccordés en réseau souterrain devraient à leur tour être éligibles, après les trois mois règlementaires pendant lesquels la commercialisation est interdite afin de permettre à l’ensemble des opérateurs qui le souhaitent de se positionner sur ces infrastructures. En effet, SFR déploie le réseau mais celui-ci est ensuite ouvert à tout autre opérateur qui en fait la demande (l’opérateur verse alors une redevance à SFR pour utiliser son réseau).

    Pour vérifier le statut de votre logement rendez-vous sur le site degrouptest.com ou sur celui de SFR, où vous pourrez demander à être informé au fur et à mesure du déploiement.

    Combien cela coute-t-il à l’usager ?

    SFR a précisé lors des échanges qu’à ce jour le raccordement d’un particulier au réseau FTTH n’est pas payant si l’usager prend son abonnement auprès de SFR ou d’Orange. Une situation qui pourrait être amené à évoluer. Pour les autres fournisseurs d’accès à internet, les conditions peuvent varier en fonction des offres commerciales des uns et des autres. Il faut donc bien vous renseigner auprès du fournisseur avant de faire votre choix.

    Avis aux copropriétés

    Pour que SFR puisse procéder au déploiement vertical de la fibre optique dans votre immeuble, et donc intervenir dans le domaine privé, il est nécessaire que la signature d’une convention avec l’opérateur soit votée en assemblée générale des copropriétaires. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.lafibresfr.fr où vous pourrez télécharger un modèle type de convention d’installation à mettre aux voix. Si ce n’est pas encore fait, pensez à mettre ce point à l’ordre du jour de votre prochaine réunion.

    Des problèmes sur les réseaux aériens

    L’opérateur SFR n’a pas souhaité s’engager sur les délais de raccordement au réseau pour les logements qui recevront la fibre par voie aérienne. En effet, dans ce cas, le déploiement est conditionné par l’état des poteaux sur lesquels les câbles seront installés. S’ils sont trop vieux ou pas assez solides, ils devront être changés ce qui retardera d’autant le déploiement.

    Par ailleurs, un point de désaccord avec le syndicat intercommunal pour le gaz et l’électricité en Île-de-France (Sigeif) persiste quant à la participation de SFR à hauteur de 20% aux frais de terrassement en cas de futur enfouissement des réseaux, ce qui ralentit encore le processus. L’opérateur a cependant tenu à rappeler que les engagements pris avec l’État impliquaient que l’ensemble des foyers soient éligibles à la fibre d’ici 2020. «

    Afin que les Mitryens puissent continuer à être informés régulièrement et pour que les problèmes constatés de part et d’autre sur le terrain remontent plus vite et soient réglés dans les meilleurs délais, un groupe de suivi constitué d’habitants et de représentants de la municipalité a été créé.