Entretenir le dynamisme commercial

    Entretenir le dynamisme commercial

    Alors que la crise sanitaire perdure depuis plus d’un an, les petits commerces traversent une période bien difficile. Entre fermetures, mise en place de protocoles sanitaires stricts, couvre-feu et manque de visibilité quant au retour à la normale, leur activité est soumise à rude épreuve.

    Comme elle l’a toujours fait et encore plus dans ce contexte inédit, la Ville est présente à leurs côtés pour leur permettre de traverser au mieux cette crise en déployant un arsenal de mesures.

    Opération bons d’achat solidaires

    Lancée mi-février, l’opération bons d’achat solidaires via la plate-forme soutien-commercants-artisans.fr vise à la fois à générer du chiffre d’affaires pour les commerces inscrits tout en permettant de booster le pouvoir d’achat des Mitryens.nes.

    Pour rappel, grâce à l’investissement financier de la communauté d’agglomération et de la Ville, à hauteur de 20 000 € chacune, chaque habitant.e qui achète un bon d’achat en ligne bénéficie d’une réduction de 40 %.

    Mi-mars, 900 commandes pour 50 000 € de bons d’achat avaient été passées via la plate-forme.

    Outre cette rentrée financière assurée, les commerçants.es gagnent en visibilité grâce à la promotion de l’opération faite sur les réseaux sociaux et dans la presse locale et attirent ainsi de nouveaux clients.es en plus de fidéliser leurs habitués.es.

    Gain de visibilité

    Parce que maintenir et développer son activité passe aujourd’hui par une présence et une belle visibilité sur le web, la Ville propose des solutions et outils numériques à ses commerces locaux.

    Aussi, depuis plusieurs mois, ses derniers ont la possibilité de bénéficier d’un portrait sur le site petitscommerces.fr.

    Cette démarche leur permet de partager leur histoire et leurs savoir-faire avec le plus grand nombre, renforçant, in fine, les liens de proximité avec leur clientèle.

    En plus d’être une vitrine numérique bien pensée et facile d’utilisation, ces portraits permettent d’humaniser l’action de consommation des clients.es, tout en leur permettant de prendre la mesure de la diversité des activités commerciales présentes à Mitry-Mory.

    Là-aussi, une trentaine de commerces ont rejoint la plate-forme et ont bénéficié de près de 50 000 vues jusqu’à ce jour.

    Une performance notable au regard des 20 000 habitants.es que compte la commune.

    Cette opération est financée conjointement par la Ville, qui prend à sa charge le coût de l’abonnement annuel pour 108 € par commerce, et la communauté d’agglomération Roissy Pays de France (Carpf) qui subventionne la réalisation de chaque portrait à hauteur de 350 €.

    Pour aider les commerçants.es à aller plus loin dans la maîtrise des outils numériques, la Ville, toujours en partenariat avec la Carpf, a fait appel à des étudiants.es en BTS « Négociation et digitalisation de la relation client » et « Management commercial opérationnel » qui ont commencé à démarcher les commerces mitryens pour leur proposer un diagnostic de leurs outils numériques, identifier leurs besoins en la matière et être force de proposition quant aux pistes d’amélioration pour faire gagner en efficacité leur stratégie numérique.

    Afin de poursuivre le travail engagé, la Ville accueillera deux de ces étudiants.es en juin et juillet prochains le temps d’un stage rémunéré.

    Création de site, présence sur les réseaux sociaux, mise en place de newsletters et formation à ces différents outils numériques sont autant de prestations qui pourront être proposées gratuitement aux commerces intéressés.

    Réaménagement de l’avenue Franklin Roosevelt

    Afin de renforcer l’attractivité du centre-ville, la municipalité s’est engagée, en concertation avec les commerçants.es concernés, à embellir et valoriser l’avenue Franklin Roosevelt, axe  commercial principal de la commune.

    Les travaux de requalification devraient démarrer dans le courant du printemps sur un premier tronçon compris entre le carrefour du 11 Novembre et le début de la place Stalingrad.

    Les trottoirs et la voirie seront entièrement repris.

    Afin de favoriser les circulations douces, une piste cyclable, à contre-sens de la circulation, sera aménagée.

    45 places de stationnement, dont 2 dédiées aux personnes à mobilité réduite, seront recréées.

    La Ville profitera de ces travaux pour doter les locaux commerciaux de rampes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.

    Côté esthétique, la Ville a apporté un soin particulier au choix de matériaux qualitatifs.

    Les trottoirs seront notamment pavés en pierres naturelles et le mobilier urbain (bancs, barrières, poubelles, potelets…) sera en métal gris élégant.

    Dans le but d’apaiser la circulation, les entrées et sorties de la rue seront matérialisées par des plateaux surélevés et un ralentisseur équipera la partie centrale.

    Les travaux seront réalisés en demi-chaussée afin de garantir le maintien de la circulation, l’accès aux commerces ainsi que celui des riverains.nes à leur habitation, durant toute la durée du chantier.

    La Ville présente dès le début de la crise

    Au-delà de l’accompagnement au long cours des commerces locaux, la Ville a particulièrement été à l’écoute des difficultés rencontrées par les professionnels dès le démarrage de la crise sanitaire, en mars 2020.

    Elle a ainsi rapidement mis en œuvre un panel d’actions de soutien.

    Les commerces ouverts durant les confinements et leurs modalités de fonctionnement ont été répertoriés sur le site de la Ville afin de tenir la population informée.

    Grâce au travail engagé avec la préfecture, le marché de Mitry-le-Neuf a pu être maintenu.

    Des masques ont été fournis aux commerçants.es pour leur permettre de travailler en toute sécurité.

    Des outils numériques pour soutenir leurs ventes ont été mis à leur disposition comme les plateformes « J’aime mes commerces à domicile », soutien-artisans-commerçants.fr ou encore « Ma place de Noël ».

    Des mesures de trésorerie ont aussi été proposées, comme le dispositif chèque énergie, en partenariat avec la RCEEM, qui a permis aux professionnels d’obtenir un avoir de 150 € sur les contrats d’électricité et de 100 € sur les contrats d’eau.

    De plus, le conseil municipal a voté un abattement fiscal de 16,66 % de la taxe locale sur la publicité extérieure.

    Enfin, une information hebdomadaire des aides proposées par l’État et les différentes collectivités territoriales ainsi que sur les protocoles sanitaires imposés branche par branche a été délivrée aux commerçants.es.

    Un service municipal dédié

    Les commerces jouent un rôle primordial dans l’attractivité d’une commune puisqu’ils contribuent, chacun à leur manière, à améliorer la qualité de vie et à animer les quartiers.

    Aussi, pour mener à bien l’ensemble de ces actions, être en permanence à l’écoute des commerçants.es mitryens et contribuer au dynamisme du tissu commercial de la commune, la Ville a fait le choix de se doter d’un service dédié.

    Ce dernier a notamment pour mission de valoriser les activités existantes et d’en attirer de nouvelles afin de développer l’offre de proximité et encourager les Mitryens.nes à consommer local.

    Par le travail de terrain mais aussi la veille réglementaire, ce service a vocation à être proche des commerçants.es, à les accompagner et à les aider dans leurs problématiques en s’appuyant sur les différents partenariats noués avec la Chambre de commerce et d’industrie (CCI), la communauté d’agglomération, le département de Seine-et- Marne et la région Île-de-France.