Donner du sens aux actions éducatives

    Donner du sens aux actions éducatives

    Proposer des actions éducatives cohérentes qui répondent aux valeurs portées par la municipalité, quels que soient l’âge des enfants et des jeunes touchés, leur structure familiale ou même leur lieu de résidence, telle est l’ambition du nouveau plan éducatif local qui remplace le précédent document datant de 2000.

    Une démarche concertée

    Afin que tous les temps éducatifs de l’enfant soient pris en compte et pour répondre au mieux aux spécificités mitryennes, l’ensemble des services directement ou indirectement concernés par la question éducative ont été mobilisés.

    De nombreux temps d’échanges ont ainsi permis à chacun de faire part de son expérience et de faire valoir ses compétences au sein de son secteur.

    En effet, l’action éducative se décline dans les projets menés dans les centres de loisirs, les écoles, les points accueil jeunes, le Point Information Jeunesse ou encore lors des séjours et des classes de découverte, mais pas seulement.

    La Ville intervient également auprès des enfants et de la jeunesse via son offre culturelle et sportive, lors des animations proposées par les maisons de quartier mais aussi à travers le service social, régulièrement en lien avec les familles.

    Vos élus ont bien évidemment été partie prenante de ce travail de longue haleine débuté en mars 2016. Ils ont remis à plat les grands principes et valeurs que porte le projet politique de la municipalité, donnant ainsi un cadre au travail à mener.

    Enfin, en vue de compléter l’analyse des besoins et d’enrichir le projet, il paraissait indispensable d’associer les premiers concernés, à savoir les familles et les jeunes.

    Ces derniers ont été sollicités via un questionnaire distribué à tous les parents des enfants scolarisés en primaire, ainsi qu’à tous les élèves du collège Paul Langevin.

    En tout, près de 1 178 questionnaires ont été retournés, couvrant un échantillon représentatif de la population.

    41,5% des collégiens et 53% des familles ont ainsi pu faire valoir leur point de vue sur l’offre éducative mitryenne et les éventuelles pistes d’améliorations.

    Des spécificités mitryennes

    Pour être efficace, le projet éducatif local doit répondre aux besoins de la population et tenir compte des spécificités mitryennes.

    Aussi, accompagnée par l’association d’éducation populaire Les Francas, le premier travail mené par la Ville fut la conduite d’un diagnostic de la commune et de sa population.

    Ce dernier a permis de mettre en lumière le dynamisme de la jeunesse mitryenne.

    En effet, la part des 0/29 ans représentait 43% de l’ensemble des habitants de la commune en 2012. Une proportion qui tend de surcroît à augmenter.

    Le territoire communal attire particulièrement les familles, qui représentent plus de 73% des ménages, et dont la moitié ont des enfants.

    Mitry-Mory est aussi marquée par la précarité des ménages qui ne sont que 7,5 % à appartenir aux catégories socioprofessionnelles les plus aisées.

    Le taux de  décrochage scolaire des 18/24 ans est également notable puisque plus de 56 % de cette tranche d’âges sont déscolarisés.

    L’offre éducative de la Ville est, quant à elle, marquée par une capacité d’accueil et des contenus riches et diversifiés, tout en étant ouverte au plus grand nombre puisqu’elle est accessible aux Mitryens de 3 à 17 ans, mais pas toujours aux jeunes majeurs.

    Les points d’amélioration qui ressortent de ce diagnostic concernent une meilleure articulation entre les champs scolaire, extrascolaire et périscolaire ou encore l’établissement de liens plus étroits avec les parents.

    La Ville doit par ailleurs répondre aux besoins d’accompagnement des familles, tant en matière d’accès aux droits que pour l’accès aux loisirs et le soutien à la parentalité.

    Enfin, il convient d’être vigilant à la mixité sociale dans les accueils de loisirs et à la prévention du décrochage scolaire.

    Des valeurs et des objectifs

    Proposer une activité en direction de la jeunesse n’est pas anodin. Bien au contraire, les actions éducatives doivent être porteuses de sens.

    Aussi, le projet éducatif local est un outil essentiel pour que chaque service et structure municipale qui accueille des enfants et des jeunes puissent définir des objectifs propres aux problématiques particulières de son secteur d’activité.

    Pour définir ces objectifs, le projet éducatif local affiche 4 grands principes et valeurs qui caractérisent la politique conduite par la municipalité :

    • la citoyenneté ;
    • le bien-être et l’émancipation ;
    • le vivre ensemble ;
    • le travail en réseau.

    De ce cadre découlent des orientations éducatives qui conduisent à :

    • Favoriser l’émancipation de l’enfant et du jeune d’un point de vue individuel et collectif dans l’ensemble de son parcours. Les objectifs sont alors de l’accompagner vers plus d’autonomie en valorisant l’apprentissage et en l’aidant à développer sa confiance en lui et son esprit critique tout en remettant au cœur des actions, l’apprentissage de la citoyenneté, le respect, l’entraide, la responsabilisation et l’ouverture au monde.
    • Faire communauté éducative avec l’ensemble des acteurs locaux que sont les services municipaux, les équipes encadrantes, l’Éducation nationale ou encore les parents et même les enfants. Pour ce faire, il est nécessaire de développer les échanges entre les différents intervenants ainsi que la connaissance du rôle de chacun. Cela se traduit aussi par l’accompagnement des familles dans la réussite éducative de leurs enfants.

    Un document évolutif

    Loin d’être figé, ce document a vocation à être enrichi et adapté aux réalités du terrain. Dans le même temps, il est un guide essentiel aux différents intervenants pour élaborer de nouvelles actions compatibles  avec le projet éducatif local porté par la Ville ou pour réinterroger le bien-fondé de celles déjà mises en oeuvre.

    Le projet éducatif local est un outil vivant comme l’est la jeunesse mitryenne.

     

    En chiffres

    • 43% de 0/29 ans parmi la population mitryenne
    • 73% de familles parmi les ménages mitryens
    • 1 178 questionnaires retournés par les familles des élèves du primaire et les collégiens de Paul Langevin