CDG Express : une requête déposée au Conseil d’État

    CDG Express : une requête déposée au Conseil d’État

    Mercredi 31 mai, la Ville, avec l’association  Non au CDG Express, a déposé une requête au Conseil d’État contre le projet de ligne ferroviaire directe entre la gare de l’Est et l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle.

    Comme la municipalité l’a dénoncé à plusieurs reprises, ce train non accessible avec le pass Navigo ne bénéficiera pas aux voyageurs du quotidien mais seulement à une clientèle restreinte et aisée, puisque le prix du ticket s’élèvera à 24 €.

    Ces arguments ont été présentés le 6 juin au conseil régional lors d’une audience avec Stéphane Beaudet, vice-président en charge des transports.

    Les membres de la délégation reçue, dont faisait partie Didier Le Reste, président de l’association, et Charlotte Blandiot-Faride, maire de Mitry-Mory, ont pu exposer les raisons de leur opposition grandissante contre ce projet inutile, néfaste et dispendieux.

    En effet, pour un trafic escompté de 20 000 passagers par jour, ce sont les conditions de transport de 2 millions d’usagers franciliens qui seront dégradées.

    L’association Non au CDG Express a donc argué que les 2 milliards d’€ d’argent public qui devraient être engagés dans ce projet, seraient sans doute bien plus utiles à l’amélioration des transports du quotidien.

    Si vous voulez rejoindre l’association Non au CDG Express, n’hésitez pas à vous faire connaître auprès de celle-ci par mail à nonaucdgexpress@gmail.com.