Le sentiment d’injustice est immense !

    Le sentiment d’injustice est immense !

    Communiqué de Charlotte Blandiot-Faride, maire de Mitry-Mory, et Mélanie Zede, adjointe au maire en charge de la culture et du patrimoine

    Jeudi dernier, 10 décembre 2020, Jean Castex, Premier ministre, nous annonçait la poursuite de la fermeture des équipements culturels, soufflant ainsi les espoirs entretenus par le Président Emmanuel Macron lors de sa dernière intervention d’une réouverture des lieux culturels au 15 décembre.

    Bien que la situation que nous rencontrons nécessite la plus grande vigilance et des mesures extraordinaires pour lutter contre la pandémie qui frappe le monde entier, c’est avec une grande incompréhension que nous avons appris que nos cinémas, théâtres et salles de spectacles resteraient portes closes…

    La culture, bien plus qu’un supplément d’âme dont nos gouvernants aiment tant s’en faire les représentants, anime nos cœurs, élève nos âmes et transforme nos idéaux de fraternité, de liberté et d’égalité en spectacle qu’il est si bon de regarder, d’entendre, de pratiquer. En cela elle est essentielle à nos vies !

    Ce sont les raisons qui ont amené notre nation à inscrire la spécificité culturelle comme un pilier de développement et de sa singularité. Profitons de l’occasion pour rappeler que le poids économique de la culture s’élève à 47 milliards d’euros. Ce montant représente 2,3% de l’économie française et le nombre de personnes travaillant dans la culture en France est de 670 000, soit 2,7% de la population active

    Aujourd’hui, une exception culturelle est bien mise en place non pas pour l’accompagner, la soutenir, mais au contraire pour l’enfermer, la pointer du doigt comme une activité qui accompagnerait la progression du virus. 

    Forcément le sentiment d’injustice est immense !

    Cette décision aura comme conséquence certaine de plonger une grande majorité des acteurs de la filière culturelle dans des difficultés économiques aux conséquences catastrophiques.

    Les très nombreux acteurs culturels ébranlés, meurtris depuis le début du premier confinement, ont fait preuve de résilience pour assumer le caractère impérieux des règles sanitaires et concevoir de nouvelles modalités pour accueillir le public, pour remplir leur mission de partage et de diffusion de la création.

    Ils sont aujourd’hui ignorés et méprisés.

    En soutien, à nos amis.es de la culture, nous allumerons, symboliquement, les lumières de tous nos équipements culturels, à l’instar de nombreuses autres villes, ce jour, mardi 15 décembre 2020 de 17h à 18h.

    Par cet acte, nous marquons notre attachement à la culture et rappelons que, même fermés, nos équipements culturels sont présents au cœur des villes et villages, qu’ils constituent un lien social et culturel essentiel à notre pays et ses habitants.es.